fonte des glaces

Les conséquences de la fonte des glaces sur Pôle Nord sont irréversibles.
L’Humanité doit s’y préparer, préviennent les scientifiques.

Montée des eaux, espèces menacées, permafrost qui fond. Notre Terre est en danger.

Il faudra se préparer au pire dans les années à venir. Car le Pôle Nord est sa banquise régule tout notre écosystème.

On observe un réchauffement et un dégel partiel du pergélisol arctique. La moitié du pergélisol de l’Alaska n’est plus qu’à un degré de la température de dégel. En Sibérie, des lacs issus du dégel du pergélisol se forment, provoquant des dégagements importants de méthane. Le dégagement de méthane est de 14 à 35 millions de tonnes par an sur l’ensemble des lacs arctiques. L’analyse au carbone 14 de ce méthane prouve que celui-ci était gelé depuis des milliers d’années.

Le climat, et en particulier les températures, ont un effet sur la date des récoltes agricoles. Sous les climats tempérés et méditerranéens. Ainsi, le blé, la floraison a eut lieu 8 à 10 jours plus tôt qu’il y a vingt ans. Dans de nombreux cas, les dates de vendanges sont régulièrement avancées, comme en Bourgogne. De plus ces phénomènes sont décrits sur plusieurs décennies car ces dates ont été consignées dans le passé et archivées.

Pour déterminer la température on a consulté les archives des périodes où les thermomètres n’existaient pas ou manquaient de précision. Grâce à ces articles on peut dire que le réchauffement a commencé au XXsiècle. (ainsi, la date de début des vendanges à Châteauneuf-du-Pape a avancé de trois semaines en cinquante ans)

Catégories : Actus

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *